Le grand embouteillage sonore...

... la carte d'un pentagone géant percé de grands boulevards s'étale sur le plancher. Deux mille Matchbox chauffent leurs moteurs. A chaque portes (de Halles, de Bruxelles, de Ninove...) un haut parleur diffuse des extraits d'interviews, choisis.

Les voitures vont polluer, sur un rythme de drum et bass. Le public sera invité à jeter les dés et, au hasard des numéros. un accident ou un bouchon sera annoncé dans les haut parleurs


Parmi les nombreux témoignages de "babbeleer" enregistrés par Bruxelles Nous Appartient/ Brussel Behoort Ons Toe, Virginie Jortay a choisi celui-ci:

enregistrement (extrait). Un homme et son chien.

Il y aura encore cent ans qu'on rigole avec ça. Que vot' femme soit flamande ou quoi hein... ça n'a pas d'importance. Tout ça c'est ridicule.

Au fond, ce que les... ce que nos politiciens font, c'est ce qu'Hitler a fait: diviser pour mieux règner. En attendant les autres problèmes... Dans le temps, on s'insultait de ça, WOUF, de sale flamand, de sale Walon... Mais ça restait là, c'est tout hein.

M
aintenant, c'est surtout du côté de la presse francophone, je trouve qu'on exagère. Quand on prend, par exemple la Derniere Heure, on voit: WOUF, le week-end était à l'avantage des Wallons. Pourquoi dire ça ? Quand on voit les résultats de football hein donc, je veux dire, et quand on voit leur équipe, il y a la moitié, WOUF, hein,on se demande parfois si c'est encore des blancs qui jouent. WOUF. Silence Fifille, WOUF, c'est tout maintenant !